Inscrire une boutique | Connexion
Vous êtes ici : Liste des articles > Actualités du e-commerce > Les trois plus gros e-commerce français : qui sont-ils ?

Les trois plus gros e-commerce français : qui sont-ils ?

La vente en ligne connaît un essor considérable ces dernières années et affiche une insolente progression. En France, quelques leaders se partagent les parts de marché. Qui sont-ils ? Et quels sont les facteurs de leurs performances ?

Les trois plus gros e-commerce français : qui sont-ils ?

Cdiscount

Les chiffres d’affaires dans l’e-commerce ne cessent d’augmenter et s’établit à 22 milliards d’euros durant le dernier trimestre, d’après la Fevad. Ce boom est porté par plusieurs sites spécialisés qui ont fait des efforts dans leurs prestations pour continuer à susciter l’intérêt des consommateurs. Parmi les leaders dans le secteur figure Cdiscount qui partage fréquemment la tête du podium avec quelques mastodontes comme Amazon. La société affiche une progression de 9% sur son chiffre d’affaires pour un volume de 3,4 milliards d’euros. Elle a réussi à écraser la concurrence grâce à des prestations complètement orientées autour des besoins du client notamment en proposant des offres de crédits ou des solutions de financement.

Un des facteurs qui ont contribué au succès de CDiscount porte sur la possibilité d’être livré dès le lendemain de la commande. L’enseigne élargit également sa gamme de produits qui comprend le high-tech, les produits culturels, les équipements de la personne sans oublier les équipements de la maison. L’élargissement de la gamme de produits et l’optimisation des services destinés à améliorer l’expérience-client sont désormais une politique commune aux plus grandes enseignes du e-commerce français. Plus d'infos sur le commerce ici ou encore sur economiquement.fr

FNAC

Dans le classement des meilleurs sites e-commerce français, la FNAC se dispute toujours les meilleures places. Qui aurait cru que cette entreprise qui était presque vouée à un destin tragique allait autant performer aujourd’hui ? Le succès de l’enseigne s’explique par la prise d’un virage à 360° pour entamer un important processus de digitalisation. La FNAC fait partie des entreprises qui ont bien compris que le numérique était l’avenir et qu’il fallait à tout prix s’y investir à 100%.

Depuis 2011, un plan de relance et de digitalisation a été opéré pour améliorer l’expérience-client et assurer son développement. L’entreprise ne s’est pas contentée de proposer un site internet performant. Elle s’attaque aussi au phygital. En clair, les consommateurs traditionnels qui ont l’habitude de se rendre dans les magasins physiques ne sont pas délaissés au profit des acheteurs en ligne. Des services innovants ont été mis en place pour qu’ils puissent continuer à profiter simultanément des avantages des offres proposées dans le physique et dans le digital.

OUI.sncf

Depuis décembre 2017, le site Voyages-sncf.com s’appelle désormais OUI.sncf. Si l’on se réfère au classement opéré par la Fevad sur les sites les plus visités de 2016, OUI.sncf se place devant d’autres enseignes comme Booking.com, vente-privée, La Redoute ou PriceMinister. Une performance qui s’explique en partie par la stratégie digitale mise en place par l’enseigne.

L’idée : offrir une expérience de voyage pertinente aux clients en leur proposant des offres correspondant à leurs profils. En termes d’innovation, le site n’est pas à la traîne. Il se positionne sur le marché du commerce conversationnel en lançant un chatbot permettant de faire ses achats à l’oral avec l’aide de l’assistant vocal d’un smartphone.

Écrit par Didier le 19/09/2018
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier / coller : C4VbtA

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir